Martin S. Feldstein Swing Trade Ticks O que foi o Plano Collor? O que é IPI? SINQIA (SQIA3) Nota Promissória: entenda como funciona e como é preenchida O que é G7? Ação com Valor Nominal IQ Mining JPC Países mais pobres do mundo DFC (Demonstração do Fluxo de Caixa) Incorporação de Empresas Ágora Avaliação de desempenho: o que é, como fazer e quais são os tipos Os estragos (até agora) do coronavírus em números [Resumo semanal 17/04] LAIR O que é ativo circulante? Guardar dinheiro: saiba os primeiros passos O que é coaching? Classificação dos produtos na matriz BCG Como se inscrever e abrir um CNPJ Tecnologia O que é o PIB? Fator Corretora COO Onda de Otimismo no Mercado [Fechamento Semanal 06.09] Quem quer ser um milionário? Associações de Poupança e Empréstimos (APEs) CAC – 40 Imposto de Renda Pessoa Jurídica O que é IPO? Descubra como uma empresa abre capital na Bolsa Ação Gratuita Padrão-ouro: entenda este sistema monetário e a sua história Renda Fixa: Pré ou Pós Fixada? BinaryCent O que significa GmbH? Algo Trading Deflação Tabela Anexo I Meios de pagamento Opções binárias: o que são, como funcionam e quais os seus riscos Como funciona o fato gerador Como a CNAE é estruturada Como calcular a folha de pagamento Como funciona o escrow? Valuation opções binárias é seguro Banco para Compensações Internacionais (BIS)

La sexualité durant la grossesse

On parle souvent de la sexualité avant la grossesse et après la grossesse, mais rarement pendant car on a l’impression qu’il y a comme un black-out sexuel. Et s’il y a quelque chose que l’on a remarqué dans notre entourage, surtout avec la pandémie, c’est qu’il y a eu une flambée de grossesses. Est-ce qu’il y a en effet eu plus de grossesses ou est-ce le contexte de la pandémie avec les mesures de confinement qui nous ont amené à porter plus notre regard sur cet aspect des choses liées à notre démographie ?

Une étude de Centre Brookings (1) basé aux Etats-Unis, datant de juin 2020, montre qu’il y aurait même eu une baisse de la fécondité. C’est sûrement dû à l’anxiété générée par la pandémie, parce que pour notre ère et notre âge, c’est la première fois que notre génération vit tout cela, suivi avec ça des pertes d’emploi, de la dépression et tant d’autres facteurs qui ont naturellement impacté le taux de fécondité.

Mais bon, il faut aussi le reconnaître, notre continent est riche en histoires et mythes, appréhensions et appréciations. Et c’est également dans ce même univers de la culture et des traditions, et surtout de l’influence communautaire qu’il y a souvent un voile sur le sujet de la sexualité, en particulier celle de la femme. Et à ce sujet même, une étude datant de 2013 publiée en Afrique du Sud sur la question montre qu’elle est souvent restreinte au mariage et au couple. Et donc c’est un dialogue qui a lieu entre époux et épouse dans lequel la femme doit préserver le plus longtemps sa virginité. Les chercheurs témoignent, dans le cadre de cette étude, que l’abstinence est fortement recommandée pendant la grossesse. Et dans certains cas, on est amené à retirer la femme du foyer pour éviter toute tentation parce que la période de la grossesse est considérée comme une période d’impuretés. Cela se justifie également par le fait qu’il y a la possibilité d’heurter le bébé et de lui faire mal aussi bien sur le plan physique que spirituel. Paru dans le cadre de cette même recherche, un extrait de J. Moodley et S.M. Khedun (2) qui confirme qu’en 2011 sur un échantillon de 59 femmes en Afrique du Sud, il y en a 6 qui se sont abstenues d’avoir des rapports sexuels durant leur grossesse.

Pour amorcer donc la question de la sexualité en Afrique, et en particulier celle de la femme pendant la grossesse, cet article fait part d’un extrait, très enrichissant selon moi. Ce sont des observations de Magezi E. Baloyi et Matsobane Manala (3) et je cite, traduit de l’anglais du mieux que je peux : « l’argument ici est que les rapports sexuels sont des phénomènes universels. Donc la perspective africaine prive le peuple de l’attachement d’une signification et d’une intention positives. Et c’est vraiment une tâche difficile que de pouvoir convaincre du contraire les personnes qui ont intériorisé les tabous et les mythes concernant l’abstinence sexuelle et les relations sexuelles pendant la grossesse. Mais cela devrait commencer à changer avec la génération actuelle, prête à aider à expliquer les inconvénients de ces tabous ».

Il est maintenant grand temps de rentrer dans le vif du sujet qui est la raison qui vous a amenés à cliquer sur ce podcast. Pour ce 1er épisode, je me suis rapproché timidement d’un bon nombre de femmes de mon entourage, majoritairement ivoiriennes, qui ont partagé avec moi leurs expériences pendant leur grossesse, leurs rapports sexuels ou autres pratiques sexuelles qu’elles ont eues. Ce sont des femmes entre 20 et 40 ans, vivant en milieu urbain. Bien sûr les réponses auraient été différentes si c’étaient des femmes issues du monde rural. C’est parti, installez-vous !

Elie Akadia

Lire la Vidéo

(1) Kearney, M. S., & Levine, P. B. (2021, January 7). Half a million fewer children? The coming COVID baby bust. Brookings.

https://brook.gs/3cvXPjE

(2) Moodley, J., & Khedun, S. M. (2011). Sexual activity during pregnancy : a questionnaire-based study. Southern African Journal of Epidemiology and Infection, 26(1), 33–35.

https://bit.ly/3wfAg6I

(3) Baloyi, M. E., & Manala, M. J. (2013). Pastoral care to or with sex-starved pregnant women in an African context. In Die Skriflig/In Luce Verbi, 47(1).

https://bit.ly/3g5vDqe