O que é Sustentabilidade? Nikkei 225 O que é Sociedade Limitada Unipessoal? Assessor O Poder do Gráfico OHLC na Análise Técnica O que é pivotar? Por que o mercado ficou tão animado com as eleições dos EUA? [Resumo Semanal 06/11] Buy and Hold Fundos previdenciários: Conheça as opções Abono Salarial: o que é, quem tem direito, valores e calendário atual Auto Cripto Rendimento do Tesouro Direto opções binárias melhores corretoras Letra Financeira do Tesouro (LFT) Microeconomia opções binárias metatrader 4 blog opções binárias Contabilidade financeira opções binárias otc Ciclos econômicos: o que são e como acontecem? Como surge o crédito tributário O que é um sistema ERP? Princípio de negociação de opções binárias empregando o sistema «Entrance» Atividades de Team Building Como funcionam os títulos de crédito Zakat Como fazer marketing pessoal Papel-Moeda: saiba como funciona e como surgiu este sistema Como consultar a tabela CFOP ABRAPP Estrutura da pirâmide de Maslow opções binárias o que são O que é Networking? Como é contabilizada a depreciação? Dealer indicador opções binárias gratis O que é capital social? Lote Padrão Índice de Canal de Commodities (CCI) Estratégia de investimento: por onde começar? Letra de Crédito Imobiliário Liquidez dos investimentos O que é inovação? Pontos de equilíbrio: contábil, financeiro e econômico Unit Estratégias Majid Al Futtaim Pagando para “V” Commodities Cheque pré-datado

L’HONORABLE TEKY

CHAPITRE 1

Au Plateau, à la Rue du Commerce, se trouve le magasin de pagnes de Mme Teky, c’est à Abidjan. Au Togo, les grandes dames comme Mme Teky, on les appelle les Nanan-Benz. Ici on les appelle les Décideuses. Les Décideuses, ce sont toutes ces grandes dames vaillantes et travailleuses qui créent la richesse et font tourner l’économie chez nous. Elles sont chefs d’entreprise. Elles sont des commerçantes prospères, avec des chaînes de magasins à travers le pays. Elles sont dans les associations de femmes d’ici et d’ailleurs. Elles se connaissent entre elles. Elles ont les mêmes besoins et les mêmes envies. Elles vont dans les mêmes supermarchés. Elles se retrouvent chez les mêmes coiffeuses. Elles aiment les mêmes voitures. Elles connaissent les bonnes choses. Elles aiment la bonne vie. Elles connaissent le pays. Elles connaissent Abidjan, elles connaissent le monde. Elles sont bien.

Mme Teky est l’une d’elles, c’est une Décideuse grâce à son très cher et tendre époux, l’honorable Teky, député de la nation, qui lui a ouvert plusieurs magasins de pagnes de luxe. Magasins climatisés zé achalandés. Mme Teky est une femme accomplie, elle est épanouie, une femme heureuse zé réussissante. Elle est mieux déjà. 

Mr et Mme Teky sont mariés depuis plus de 15 ans. Ils vivent dans leur belle maison là-bas à Angré, à la Djibi. Le citoyen Teky est le plus ancien du quartier, presque tout le monde le connaît. Ils ont deux filles. 

L’honorable Teky a toujours voulu avoir, parmi ses enfants, un petit garçon, un bambino à qui il donnerait tout ce qu’il n’a pas eu lorsqu’il était enfant. Un bambino, un mâle, un masculin, qui pérenniserait son nom Teky, et qui perpétuerait son œuvre. Mais le petit garçon tant attendu, ne venait jamais. Mme TEKY ne prend plus de grossesse depuis, malgré toutes les tentatives zé assauts juteux. Le bonheur du député n’est donc pas entier à cause du bambino qui ne vient pas. Son bonheur est quelque peu terne zé zôgôbadique. C’est un peu fade comme la sauce Kôpê sans champignon. C’est doux mais il manque un truc. 

Avant d’être député, le citoyen Teky était un homme d’affaires prospère. Il faisait les affaires, il faisait les Kèns. Il vendait tout, il achetait tout. Il était en multiservices zé multifonctions. Et ça réussissait pour lui. Il était good. 

Après avoir achevé les travaux de l’une de ses nombreuses maisons, l’honorable Teky est arrivé un matin, au bureau de la CIE sur le Bld Latrille, en face de la mosquée d’Aghien pour un abonnement. Avant de partir de là, l’honorable Teky a remis sa carte de visite à la charmante jeune dame qui s’est bien occupée de lui. On l’appelle Dona, c’est elle qui est assise à l’extrême gauche, quand on entre à l’accueil de ce bureau de la CIE.  Elle est reconnaissable par son sourire et ses lèvres fines.

De temps en temps, Dona appelle l’honorable Teky pour dire bonjour. Il ne décroche pas toujours, mais quand il le fait, il est chaleureux. L’honorable Teky sait parler aux dames, c’est un gentleman. Même quand il dit non, c’est comme s’il disait oui.

Un mois après le passage de L’honorable Teky à la CIE, une après-midi d’avril, où il fait beau à Abidjan, son téléphone sonne, c’est la go Dona :

– « Honorable Teky j’écoute réponds t il

– Bonsoir Monsieur ! vous ne me reconnaissez pas ma voix ? c’est Dona de la CIE Aghien.

– Ah oui. Pardon ! C’est vrai que la douce voix m’a paru familière mais bon. Comment vas tu ? Dis-moi tout

– Rien de spécial, juste vous saluer et en profiter pour vous dire que je fête mon anniversaire le samedi prochain, et je serai heureuse de vous compter parmi mes invités.

– Ah bon, quand ça ? Ce samedi-là?

– Oui après -demain là. C’est au Batafoé à Cocody vers le Lycée Technique,à partir de 17H.

– Je te promets rien mais envoies moi un texto demain soir pour me le rappeler, je verrai si je peux faire un tour.

– D’accord merci monsieur. Demain je vous enverrai un SMS. »

Dona, c’est une femme émancipée. Quand elle veut, elle demande. ʺDemandez et l’on vous donneraʺ, dit le Seigneur. Qui ne risque rien n’a jamais rien, dit le sage. Les temps changent, certaines femmes sont très entreprenantes. Dona en fait partie et elle a le flair. C’est une flair-sou, elle flaire les sous.  Elle a senti que l’honorable Teky est un unpeuhiste, alors elle tente.

Le lendemain vendredi soir, la go balance le texto de rappel à l’honorable Teky. Il ne répond pas. Samedi matin, l’honorable Teky fait venir son chauffeur pour des courses avec les enfants. Autour de 16h quand ils finissent avec les enfants, ils passent les déposer au grand marché de Marcory, dans un des magasins de sa femme qui les y attendait. 

L’honorable Teky est un grand tourneur, c’est un bon acteur. Quand il prévoit tourner, il se met en Bauza sur ses filles et sur Gnihan. Il fait d’abord plaisir à sa femme en cadeaux zé autres et les enfants en pizzas zé glace. Aussi quand les siens sont satisfaits, il peut librement et aisément se faire plaisir á son tour. Il est intelligent. C’est un homme. Il sait comment faire. 

En rentrant, citoyen Teky donne l’adresse du lieu de l’anniversaire de la go Dona à son chauffeur et ils y font un tour. Il est plus de 17h. Quand ils arrivent, l’honorable appelle la jeune dame pour lui dire qu’il est là. Elle sort l’accueillir. C’est ici et ce soir que monsieur le Député va se rendre compte que la go de la CIE est une belle femme. Elle est à ses petits soins. Elle a même prévu une place de choix pour lui à la table d’honneur. Dona n’était pas sûre qu’il vienne, mais elle a quand même pris des dispositions dans l’éventualité de sa venue. Il est assis à côté d’elle. Il la voit de près. Il la voit mieux. Il la remarque et il constate qu’elle est bien. Il l’aime déjà. Il est fan.

Dans son petit discours à l’endroit de ses invités, la go rend un bel et subtile hommage à son invité de marque, le citoyen Teky, l’honorable député. Dona est civilisée et audacieuse. Elle sait comment faire, elle sait quoi dire et comment le dire. L’honorable Teky qui était venu tout juste pour quelques minutes, se retrouve en train de faire quelques pas de salsa avec la go. Ça commence à réussir déjà. 

À suivre…

Jacques Konan, l’écrivain zouglou