Clube de Investimentos Como funciona o diagrama de fluxo circular de renda Quais os motivos para um cheque ser devolvido? site de opções binárias DCTF: o que é e como declarar IFIX O que é uma ação monitória? Como funciona o capital especulativo? Clearing Registro do capital social O que é um Imposto? como estudar opções binárias curso de opções binárias As 20 maiores Bolsas de Valores do mundo opções binárias no brasil Liquidez corrente e liquidez geral Termos com a letra “l“ Moratória O que é patrimônio líquido? Nova Futura Corretora Defensive Buying Encontro e Cúpula do G20 Dividendo Cumulativo Taxa de Administração O que é o INSS? Karl Marx INCC mensal e acumulado no ano EmpireOption O que são fatores de produção? Taxa Referencial (TR) Lei Orçamentária Anual (LOA) Depreciação acumulada Como funciona a cartelização O que faz o trade marketing opções binárias metatrader 4 Como fazer um orçamento pessoal e familiar O que é Comportamento organizacional? Ação Depositária Americana (ADS) Como diferenciar custos fixos e variáveis? Prazo de expiração e gestão financeira J.P.Morgan Combinação de Opções Setor administrativo Blockchain: entenda o que é e como funciona de maneira simples O que é cashback e onde encontrar? Tryd PRO Responsabilidades do Team Leader Ativo Financeiro Por Que Você Precisa Usar Indicadores? Crowdfunding (Financiamento Coletivo)

Rokhaya Diallo ou comment dépasser les limites liées à la couleur de sa peau ?

Dans cet ouvrage, sont prioritairement abordées les questions identitaires et d’affirmation de soi dans des milieux qui ne sont pas les nôtres. Rokhaya Diallo est née à Paris de père et de mère d’origine africaine (Sénégal). Elle a tout le temps été confrontée à deux cultures différentes, deux visions du monde qui vont fortement forger son parcours. Ses parents ont de ce point de vue joué un grand rôle dans l’acquisition des outils identitaires indispensables pour un enfant d’origine étrangère né en France. En effet, ils lui avaient appris à aimer et à respecter sa culture autant que celle dans laquelle elle est née et de là, à ne pas se préoccuper du regard que pouvait lui porter son entourage.

Dans le monde entier, la condition de la femme ou de l’homme noir est fonction de sa couleur de peau. La société la lui rappelle constamment dans la façon dont elle est construite et dans l’image qu’elle lui renvoie au quotidien. L’auteure prend en exemple les médias au travers desquels les occasions d’identification sont très rares en France et c’est une vraie question. En effet, comment dans ces conditions se construire une image de soi solide et forte ou s’exprimer légitimement ? Rokhaya Diallo a fait justement le choix du journalisme pour tenter de gommer cette anomalie, cette confiscation de la parole de ceux et celles qui, en France, sont considérés comme étrangers.

Face à ces inégalités de traitement, elle optera pour la défense de sa beauté noire dans une société où elle est constamment dévalorisée. Nous le voyons d’ailleurs aujourd’hui avec le mouvement Nappy (Natural & Happy) porté par les femmes noires qui revendiquent principalement leurs cheveux crépus ou avec la promotion de films produits par des Noirs qui défendent leurs cultures et traditions. En réalité, la beauté devient de plus en plus un motif de fierté, comme le souligne d’ailleurs l’auteure elle-même dans son livre, et de réconciliation des minorités avec leur beauté spécifique. Aussi, pour Rokhaya, désapprendre les injonctions populaires est le début de l’affirmation de soi dans une société où notre couleur de peau, nos formes, notre différence n’est pas valorisée.

Elle fera par ailleurs le choix de défendre ses compétences et son parcours qu’elle a forgé difficilement. De son point de vue, il faut éviter de tomber dans la fausse modestie défendue particulièrement en France et ne pas hésiter à clamer son expertise notamment quand on est une femme issue des minorités ! De cela dépend le respect que nous accorderons ceux qui nous entourent et nous dévalorisent de même qu’une compensation financière à notre juste valeur. Ce choix lui a valu de se chercher professionnellement longtemps et de prendre le risque de quitter un travail stable (cadre chez Disney France) pour une activité dans laquelle elle aurait vocation à avoir un réel impact. En réalité, le parcours de Rokhaya Diallo a été le fait de sa sensibilité aux questions légitimes qui la concerne elle et sa communauté mais surtout de la conviction profonde qu’elle avait de dépasser le cadre social dans lequel elle avait évolué pour se démarquer dans ce monde. C’est sa volonté de dire les choses qui lui tiennent à cœur qui a, de manière insidieuse, orienté son chemin vers le métier de journaliste.

Ce parcours n’a pas été sans obstacles, sans échecs. Rokhaya a dû à un moment donné quitter un environnement qui n’était plus favorable à son épanouissement personnel et professionnel : la France, pour travailler à New-York où elle a pu reprendre du poil de la bête. Elle a aussi décliné une carrière politique qui lui était proposée par un parti de gauche en 2012 estimant devoir se construire en propre avant de se lancer dans une telle aventure. Son conseil est donc de savoir refuser des opportunités pour lesquelles on ne sent pas prêt(e). Par ailleurs, il faut absolument suivre ses convictions et ne pas craindre l’adversité qui rend bien souvent créatif. Il faut également, de son point de vue, avoir le cran d’échouer ! Surprenant n’est-ce-pas ? Puisque la société dans laquelle nous vivons prône exactement le contraire. Échouer, mais quelle honte ! Pourtant, les plus grandes réussites de l’histoire humaine ont été le fait de nombreux échecs au départ.

Voilà en quelques lignes, un petit aperçu du livre de Rokhaya Diallo, cette figure féministe controversée dans l’espace public français qui s’est construit son chemin au travers de sa détermination à toujours rester digne et alignée sur ses valeurs profondes. J’ai eu plaisir à lire cet ouvrage car il me rappelle mon parcours, mes propres combats et questionnements. Je recommande donc vivement à chacun/chacune de s’en enquérir car il ne s’agit pas d’une simple autobiographie mais d’un parcours construit en conscience dans un milieu qui peut sembler hostile à certaines communautés et un message d’espoir pour toutes celles et tous ceux qui veulent mener des combats dignes.

Charlène Ongotha